Facebook Twitter Linked in

Capture_décran_2018-05-15_à_13.27.26.png



La ville de Saint-Lô dans la Manche teste depuis quelques mois les premiers vélos électriques fonctionnant à l'hydrogène. Objectif : expérimenter en conditions réelles ce nouveau mode de mobilité pour les déplacements domicile-travail et pour un usage touristique.


Contrairement à un vélo électrique classique, l'électricité n'est pas stockée grâce à des batteries, mais sous forme d'hydrogènesous pression. La bicyclette est dotée d'une pile à combustible qui produit l'électricité à partir de l'hydrogène conservé dans un réservoir situé dans le cadre du vélo.

Les atouts par rapport à un vélo électrique classique, son autonomie de 100 km et un temps de recharge imbattable : pas plus de 2 minutes.

Autre avantage : "Cette station produit son hydrogène sur place, ce qui évite toute logistique d'approvisionnement par camion", précise Stéphane Mauvais, directeur industrialisation d'Atawey, qui a conçu les bornes.

Le vélo à hydrogène, comme tous véhicules électriques est non polluant à condition que l'électricité soit produite à partir d'une énergie verte. Pour l'instant, les stations sont raccordées au réseau électrique de la ville. A terme, l'agglomération de Saint Lô choisira un fournisseur d'électricité issue d'énergies renouvelables.

Seuls quatre vélos sont pour l'instant à l'essai auprès des employés d'une grande entreprise de la région ainsi que du personnel de l'hôpital de la ville. Dix vélos seront ensuite proposés à la location pour les touristes en visite dans la région. La ville de Cherbourg accueillera également dix vélos cette année.

La Manche n'est pas la seule collectivité à faire le pari de l'hydrogène. La régionAuvergne-Rhône-Alpesa inauguré une flotte de 15 vélos et une station de recharge connectée à une route solaire.

Lien : https://www.actu-environnement.com/ae/news/video-velo-hydrogene-saint-lo-manche-31153.php4


Recevez la Newsletter E5T
en vous inscrivant ici :



Social - Derniers Tweets

Social - Derniers Posts

...